• Accueil
  • > Archives pour février 2007

Plus de 150 intellectuels appellent à voter Ségolène Royal

28022007

intel.jpg

Plus de 150 intellectuels appellent à voter pour Ségolène Royal, « contre une droite d’arrogance », pour « une gauche d’espérance », dans un texte à paraître dans l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur.

« Le 22 avril, il sera trop tard. Trop tard pour déplorer notre dispersion. Trop tard pour regretter notre inaction. Trop tard pour s’apercevoir que l’élection présidentielle s’est faite sans nous, malgré nous », écrivent-ils.

« Nous refusons cette défaite trop souvent annoncée », ajoutent-ils.

Les signataires estiment que jamais un candidat de droite comme Nicolas Sarkozy, « candidat de la peur », « n’aura à ce point symbolisé la régression sociale. »

« Nicolas Sarkozy est, tout à la fois, le candidat du pouvoir financier, du pouvoir personnel et du désordre mondial », écrivent-ils. « Contre ce danger, Ségolène Royal est la candidate de l’espérance. »

Parmi les signataires, figurent le réalisateur Jacques Audiard, l’écrivain Philippe Besson, le metteur en scène Patrice Chéreau, la psychanalyste Antoinette Fouque, l’historien Jacques Julliard, Ariane Mnouchkine, metteur en scène, le comédien Michel Piccoli, Benjamin Stora, historien, Philippe Torreton, comédien.




Ségolène Royal en visite à Clichy-sous-Bois

27022007

clichy.jpg

Ségolène Royal s’est rendu à Clichy-sous-Bois ce mardi 26 février 2007.

Il faut rappeler que les émeutes urbaines de fin 2005 avait débuté dans cette ville de la région parisienne. La candidate socialiste a choisi de faire des banlieues son grand chantier présidentiel. Refusant « assistanat » et « tutelle », elle a insisté sur le droit au logement, au premier emploi, la lutte contre la précarité, le soutien aux jeunes entrepreneurs. « La France a besoin de ces quartiers, de leur énergie, de leurs talents et moi, je ne veux pas les considérer comme des problèmes, mais au contraire comme une partie de la solution à leur problème »a-t-elle déclaré. Ségolène Royal en a profité pour signer le contrat social et citoyen du Collectif « AC.LE.FEU » rédigé sur la base de propositions, de doléances ou de simples constats récoltés dans 120 villes.




Sarkozy veut rétablir « la police de proximité » après « l’avoir cassée »

26022007

police2.jpg

La candidate socialiste Ségolène Royal, en déplacement lundi à Niort (Deux-Sèvres), a dit s’étonner que Nicolas Sarkozy, « après avoir cassé la police de proximité », envisage « peut-être de la rétablir ».Selon Ségolène Royal, « la morale publique de l’action exige des responsables politiques lorsqu’ils peuvent agir, d’agir. S’ils pensent avoir fait une erreur, mieux vaut tard que jamais. Il a deux mois pour agir. Il est toujours ministre de l’Intérieur et bénéficie de moyens considérables ».

« Qu’il en profite pour faire son travail et rétablir la police de proximité », a ajouté la candidate s




Ségolène en route pour la victoire

24022007

sr.jpgNicolas Sarkozy, en recul de quatre points, et Ségolène Royal, en hausse de 2,5 points, sont désormais à égalité à 28% d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle.L’écart se resserre aussi au second tour entre le candidat de l’UMP et la candidate socialiste, crédités respectivement de 50,5% et 49,5%.

Dans la précédente enquête réalisée du 13 au 15 février, Nicolas Sarkozy était donné vainqueur avec 53% des voix contre 47% à Ségolène Royal.




Ségolène Royal invitée surprise du Jamel comedy show

24022007

jammel.jpg

 

Ségolène Royal a assisté vendredi soir à Paris à la dernière représentation du Jamel Comedy Show, le spectacle de Jamel Debbouze, où elle a été acclamée par le public et le comédien qui l’a fait monter sur scène en la surnommant « Marie Poppins ».A son arrivée au casino de Paris, quelques minutes avant le début du spectacle de Jamel Debbouze et d’une dizaine de jeunes comiques « black-blanc-beur », une partie du public s’est levé et a applaudi la candidate du PS. Au milieu du spectacle, Jamel s’est interrompu : « il paraît qu’il y a Ségolène ». Il a alors évoqué la présidentielle et le duel entre « Marie Poppins » et « Joe Dalton ». « J’ai commencé à vous aimer bien quand vous avez fait la couverture de Voici », lui a dit Jamel en la cherchant du regard. Il a continué en souhaitant que cette photo volée où on voit Mme Royal en maillot à la plage serve de portrait officiel « affiché dans tous les commissariats de France », quand elle sera « présidente ». « J’ai vu, vous avez reconstitué votre équipe. Maintenant il y a tout le monde, Pierre Mauroy, Jean Jaurès, Stalingrad, c’est bien », a-t-il ajouté sous les rires de la salle. « Moi perso, mon coeur est à gauche et je suis royaliste », a-t-il poursuivi avant de demander à la candidate de monter sur scène pour avoir « un bisou ». Arrivée sur scène, Mme Royal, acclamée par le public et visiblement gênée, a dit à Jamel au micro : « c’est bien d’aider les jeunes à monter, à faire des choses. C’est bien, merci de faire ça. »




Où sont passés les sondages ?

24022007

C’est tout de même curieux. Depuis qu’après la prestation de Ségolène sur TF1, les intentions de vote au premier tour en sa faveur ont enregistrées une remontée spectaculaire (+4 points), on n’entend plus parler de sondage dans les médias.
Après une tentative avortée de nous faire passer pour nouveau un sondage réalisé avant l’émission, on s’est mis soudainement à s’interroger sur leur « confusion » (Le Monde). Et puis silence radio. Qu’on ne me fasse pas croire qu’un seul sondage a été réalisé.

Les résultats en seraient-ils à ce point favorables à notre candidate, qu’on aurait choisi de les taire ? Je n’ose l’imaginer !




Ségolène Royal heureuse de « rassembler la famille » socialiste

23022007

pacte.jpg

Ségolène Royal s’est réjouie du rassemblement des ténors socialistes « pour assurer le changement profond dont la France a besoin », au lendemain de l’annonce d’une nouvelle équipe comprenant notamment Lionel Jospin, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius.

« Je suis heureuse d’avoir réussi à rassembler cette famille compte tenu des enjeux très importants qui sont devant nous », a déclaré la candidate socialiste à l’élection présidentielle sur France Inter.

L’ »équipe du pacte présidentiel » comprend également François Hollande, Pierre Mauroy, Henri Emmanuelli, Bertrand Delanoë, Gérard Collomb, Martine Aubry, Bernard Kouchner, Yvette Roudy, Jean-Pierre Bel et Jean-Marc Ayrault.







desirdavenir77500 |
PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU... |
Comité de soutien de Quetig... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alain BAILLY | Législatives...
| Section de Sorgues
| Zadig007