Un sondage : Sarkozy et Royal à 50-50 au second tour

17042007

sr1.jpg

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont à égalité à 50% chacun d’intentions de vote pour le second tour de l’élection présidentielle, selon un sondage CSA-Cisco pour Le Parisien, Aujourd’hui en France et I Télé rendu public lundi. C’est la première fois que la candidate socialiste se retrouve au coude à coude avec son rival de l’UMP depuis les 21 et 22 mars, où deux sondages LH2 et CSA donnaient également ce résultat.

L’écart se resserre au premier tour :

M. Sarkozy obtient 27% (+1) précédant

Mme Royal 25% (+2) et

François Bayrou, en recul de deux points à 19% devant

Jean-Marie Le Pen à 15,5% (+ 0,5).




Sondage

15042007


4.jpg

Le candidat UMP Nicolas Sarkozy est en tête des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle avec 29,5%, devant la socialiste Ségolène Royal à 25%, l’UDF François Bayrou à 17,5% et le président du Front national Jean-Marie Le Pen à 13,5%, selon le baromètre électoral quotidien d’Ipsos et Dell pour SFR et « Le Point » rendu public dimanche.




Sarkozy en tête, Royal progresse, Bayrou recule

11042007

z.jpg

A onze jours du premier tour de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy reste en tête des intentions de vote et progresse d’un point à 27% en une semaine, selon un sondage CSA-Cisco pour le Parisien, Aujourd’hui en France et i-Tele à paraître jeudi.La candidate socialiste Ségolène Royal gagne 1,5 point à 25% par rapport au précédent sondage du 4-5 avril tandis que son rival centriste François Bayrou recule de deux points à 19% d’intentions de vote.

Au second tour, le candidat de l’UMP l’emporterait sur sa rivale socialiste avec le score inchangé de 52% contre 48%.

Selon ce sondage, 23% de Français s’abstiendraient, voteraient blanc ou nul.




Les nouveaux inscrits votent plus pour Royal et moins pour Le Pen

6042007

royal2.jpg

Les électeurs inscrits depuis moins d’un an sur les listes électorales votent plus pour Ségolène Royal que l’ensemble des électeurs, et moins pour Jean-Marie Le Pen, selon un sondage CSA pour Profession politique rendu public vendredi.

Selon cette étude, qui s’appuie sur les quatre enquêtes d’intentions de vote réalisées en mars par CSA, 30% des nouveaux inscrits ont l’intention de voter pour Mme Royal au premier tour, contre 26% pour l’ensemble des électeurs, et 10% pour M. Le Pen, contre 14% pour tous les électeurs.




Mme Royal et sarkozy à égalité dans les sondages

26032007

ss.jpg

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal recueillent chacun 27% des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle, selon un sondage LH2.

C’est la première fois que les candidats de l’UMP et du PS sont à égalité au premier tour depuis que cette enquête récurrente est réalisée par LH2. Dans les huit premières éditions, dont la première a été réalisée fin janvier, Nicolas Sarkozy devançait Ségolène Royal d’au moins un point.

Ségolène Royal, qui progresse d’un point en une semaine et son adversaire de l’UMP, qui en perd deux, devancent François Bayrou à 20% (-2 points) et Jean-Marie Le Pen à 12% (-0,5).

Au second tour, Nicolas Sarkozy battrait Ségolène Royal avec 51% des intentions de vote (-1 point) contre 49 (+1).

Le sondage a été réalisé les 23 et 24 mars auprès de 1.004 personnes.

 

   



Royal devant Bayrou et Sarkozy en souhait de victoire

20032007

srb.jpg

 

 

Ségolène Royal devance, dans l’ordre, François Bayrou et Nicolas Sarkozy en souhait de victoire pour l’élection présidentielle, selon un sondage BVA pour Metro et L’Express.

En effet, 36% des personnes interrogées souhaitent la victoire de la candidate socialiste, 33% celle du président de l’UDF et 29% celle du candidat de l’UMP.

 

Ce sondage a été réalisé du 15 au 17 mars auprès d’un échantillon de 1090 personnes représentatif de la population française âgée de 18 et plus.




DSK tire à boulets rouges sur Nicolas Sarkozy et François Bayrou

16032007

dsk.jpg

Dominique Strauss-Kahn a attaqué les candidats de l’UMP et de l’UDF, opposant Ségolène Royal et ses 100 propositions à François Bayrou « sans propositions » et dénonçant les promesses économiques « intenables » de Nicolas Sarkozy.

« Ségolène fait campagne avec 100 propositions, pas dix, 20 ou 50, 100 propositions ! François Bayrou fait campagne sans propositions«  , a déclaré l’ancien candidat à l’investiture présidentielle du PS.

Dénonçant les « clins d’oeil » de Nicolas Sarkozy à l’électorat du Front national, jugeant qu’il « met en danger l’esprit même de notre pays », l’ancien ministre des Finances a surtout raillé les propositions économiques « intenables et injustes » du candidat de l’UMP :

« Il dit ‘je vais baisser la dette et je vais baisser les impôts’ : il n’y a pas un Français qui ne sache que ce n’est pas possible de faire les deux à la fois », a-t-il déclaré.

Dominique Strauss-Kahn a également fustigé la proposition du candidat de l’UMP d’augmenter le pouvoir d’achat grâce aux heures supplémentaires, « comme si c’étaient les salariés qui pouvaient décider ».

« D’un côté des propos irréalistes, de l’autre le réalisme d’une candidate de gauche qui sait que la gauche a su gérer l’économie et qu’elle saura la gérer à nouveau quand la victoire sera là« , a déclaré Dominique Strauss-Kahn.







desirdavenir77500 |
PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU... |
Comité de soutien de Quetig... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alain BAILLY | Législatives...
| Section de Sorgues
| Zadig007